dimanche 19 octobre 2014

Randonnées des feuilles mortes (Château-Salins le 19/10/14) : balade estivale ?

Organisateurs : Randonneurs Castelsalinois
Lieu : Château-Salins (57), école primaire
Site internet : néant
Email : rando.castelsalinois@orange.fr
3 parcours proposés : 21, 32 et 45 km (en fait 42)
Parcours testé ici : le 42 km (partiellement)
Traces Nafix : http://www.nafix.fr/traces/trace-gps-full-google-map.php?laref=3216&key=10374852
Tarif payé : 5 euros
Affiche :



Dernière rando 2014 pour moi ce matin, rendez-vous à Château-Salins avec pmimoune sans une certaine appréhension il est vrai, puisque le compte-rendu de l'an passé publié par Mid26 décrivait une rando assez catastrophique (à lire le compte-rendu 2013 ici).

Au moins ce matin les conditions météo sont excellentes, grand soleil et déjà 12° à 8h00 du mat !

En ville
Aucun panneau ne signale le lieu de rendez-vous mais en suivant les panneaux "Groupes scolaires" on arrive facilement au lieu de rendrez-vous.

Le départ
8h00 pile, j'arrive devant l'école primaire où on me fait signe de me garer dans la cour intérieure de lécole. Nous sommes déjà une douzaine à nous être garé lorsqu'un organisateur vient nous "engueuler" et nous dire qu'il est interdit de se garer là. Il faudrait savoir ! et qui sont les individus qui nous ont indiqué le contraire ? ...

L’inscription a lieu dans un sous sol, probablement le bureau du club cycliste local : on nous accueille chaleureusement avec café/madeleines/brioche . L’inscription est rapide car il n'y a pas foule, bien que la rando soit également ouverte aux routards et aux marcheurs, marcheurs qui ne perturberont d'ailleurs jamais la progression des VTTistes.

Information sur les parcours
On nous remet deux plans en couleurs au format A4 (ci-dessous) qui cumulés correspondent en principe au parcours choisi, pour nous deux le 45 (en fait plutôt 42). Des grands panneaux d'affichage sont également présents dans la salle.

Le parcours
A la lecture du compte-rendu de la précédente édition déjà évoqué, pmimoune et moi même nous attendions au pire, et bien on fut plutôt agréablement surpris.

Certes, ça reste très roulant, avec pas mal (trop) de bitume et trop peu de forêt, et en forêt beaucoup de chemins larges forestiers. Pourtant ce parcours s'adapte au final très bien à l'état du terrain hyper boueux par endroit.

Et même si les phases en forêt sont trop rares, ça colle, ça glisse et parfois ça monte dur (D+ 604 m selon l'info donnée).

Le balisage
Correct sans plus, les panneaux fluos sont visibles, les rubalises par ci par là nous assurent d’être sur le bon chemin, pas de gros problèmes comme l'an passé en tout cas. On peut toutefois noter la nécessite de distinguer les différents parcours par des fléchages de couleur différentes, car à certains endroits ce n'était pas très clair. D'ailleurs pmimoune et moi même avons quand même dû louper une balise car à l’arrivée on avait seulement 35 km au compteur au lieu de 42. Mais bon, la "causette" peut devenir l’ennemie du balisage !

Sécurité
Les phases en forêt n'étant ni techniques ni dangereuses, aucun panneau d'avertissement n'est nécessaire. Par contre aux (trop) nombreuses intersections routières le danger est signalé par des marquages au sol rouge. On aurait aimé une signalisation plus anticipative avec des panneaux "Danger route" placés 20 m avant, comme cela se fait sur beaucoup d'autres randos.

Le ravito
Un seul ravito central, mais un superbe ravito avec barbecue, sucré, salé et du choix en boisson (plusieurs sirops, vin, sandwiches au lard grillé, saucisson, madeleines, pâte de fruit, biscuits palmiers, quartiers de pommes, chocolat ...). Le tout tenu par une équipe de GO très sympa et accueillante. A noter néanmoins que le stock était insuffisant au regard des comptes-rendus laissés par d'autres participants.

L'arrivée
A l'arrivée un jet d'eau bien venu nous attend (un deuxième n'aurait pas été superflu), casse croute et boissons sont également en vente.

Conclusion
Même si on a (malgré nous) un peu écourté le parcours prévu, pmimoune et moi même avons au final passé un bonne matinée sous un soleil radieux pour ce qui était pour nous la dernière rando de l'année 2014, une balade estivale à la mi-octobre !

Certes le parcours était un peu trop roulant, mais bien adapté à un terrain en forêt pas toujours praticable compte tenu des averses des jours passés.



Et maintenant le compte-rendu de Ruf' qui lui est parti plus tard :

Je tiens à tempérer le 1er avis qui a été rendu après un passage tôt ce matin !
Pour ma part je suis parti à neuf heures du matin est là ce ne fut pas la même chanson ...

Balisage :
J'ai trouvé le balisage catastrophique, pour preuve après 200 m des flèches dans tous les sens, je ne sais pas où me rendre mais un marcheur me dit que ces flèches sont les flèches de la semaine passée du marathon.

Je me retrouve donc sur la bonne route avec deux comparses qui avaient fait demi-tour dû à leur première erreur de balisage, je vous le donne en 1000, ils avaient suivi les flèches du marathon...

À peine 200 m plus loin ça continue, et la je tombe fasse un groupe d'une dizaine de cyclistes qui ne savent pas où se rendre, il y a bien une flèche jaune au sol mais nous souhaitons faire le parcours bleu... Simplement ce qu'il fallait savoir sur cette rando c'est que tous les balisages sont de couleur au petit bonheur la chance, qu'il n'y a aucune continuité dans les couleurs dans les panneaux et dans les pancartes cela change sans arrêt, un coup c'est une flèche, un trait, une inscription au sol à la bombe de peinture soit rouge ou jaune ou bleu, une autre fois ce sont des panneaux soit avec un un indicateur rouge ou un indicateur bleu...

Il y a bien quelques banderoles de temps en temps pour nous indiquer que nous restons bien sur le parcours mais trop peu, du coup on ne peut jamais relâcher notre vigilance au risque de devoir faire demi-tour et rebrousser chemin.

Parcours 45 km
Comme décrit ci-dessus le parcours n'est jamais technique et peu ludique, que du "grand" chemin de champ ou de bois, et énormément de route pour une rando VTT on se serait cru dans une épreuve de cyclo-cross.
Je me dis que ça devrait aller mieux après le ravitaillement puisqu'on m'a vendu la boucle supplémentaire comme étant technique.

Simplement la seule difficulté technique se résumer à deux côtes complètement retournées par les vététistes précédents et donc totalement rendues impraticables par là où il était impossible de monter ces côtes sur le vélo, la boue collait et se remplissait sur le cadre j'ai dû m'arrêter plusieurs fois dans chaque côte à fin de faire évacuer l'about pour pouvoir continuer à laisser tourner les roues librement.

Ravitaillement
Arrivé à l'unique ravitaillement de cette randonnée (pour ma part je trouve que ça fait un peu juste) un peu avant midi, celui-ci était loin d'être très garni.
Le stock devait être donc très peu conséquent, car à cette heure, nous n'avons eu droit qu'à quelques biscuits secs (Spéculoos, petits beurre) et pâte de fruits, le lard était en train de cuire mais pas le temps et pas l'envie, je ne suis pas venu pour participer à barbecue...

En bref
On sent la randonnée organisée à la va-vite, pour renflouer un peu les caisses du club...!
À cinq euros la randonnée je pense que
- le minimum aujourd'hui est d'avoir un parcours irréprochable au niveau du balisage, sinon à quoi bon payer pour faire une randonnée, alors qu'il suffit d'aller se perdre dans le premier bois autour de chez soi ?
- le parcours pourrait être prévu en fonction des conditions climatiques qui au mois d'octobre était peu propice à ce que la piste soit complètement sèche et donc éviter les chemin trop boueux et donc impraticables... Ou alors de faire un tour de repérage avant et dérouter le parcours au besoin.

Je pense enfin que les organisateurs ne doivent jamais se rendre à des randonnées comme celle de Laxou ou Villers-lès-Nancy pour prendre des leçons sur ce qu'est l'organisation d'une randonnée VTT.
En ce qui me concerne je n'y remettrai pas les pneus l'année prochaine.


L'avis de best toph pas plus positif (publié sur le 54 forum velovert.com) :

Pour moi Château-Salins restera en mémoire comme une des pires rando que j ai faite, il n y a pas grand chose à leur reprocher au niveau des inscriptions et du ravito mais le reste pour moi et mes cinq collègues ce fut compliqué.
Dés le départ nous avons commencé à chercher notre chemin, déjà nous ne savions pas quel numéro de circuit (1 , 2 ou 3 ) suivre sachant que nous étions partis sur le plus long, au bout d'un moment un gars nous dit de suivre le n°1 pour le 40 km.

Après 16 km de route, chemins de bois, lisières, nous arrivons au ravito et la déjà on nous annonce que nous aurions du parcourir 21 km. Au moment de repartir les 3 choix se proposent à nous, circuit 1.2 ou 3 , dans le doute nous demandons aux organisateurs, sur les 5/6 personnes présentent au ravito aucune ne savait nous répondre, après plusieurs essais d'appels téléphoniques restés sans réponse, nous décidons donc d'essayer le n°3.

Nous voila reparti pour une boucle d'une heure, là encore beaucoup de route à travers la campagne, des grosses montées impossibles à passer sur le vélo tellement le terrain est glissant, les chemins forestiers sont par endroit quasi impraticables vu les ornières et la boue extrêmement collante.

Après une grande descente en bitume nous revoilà par miracle au même ravito, nous osons redemander notre chemin une nouvelle fois pensant que nos amis en savent un peu plus cette fois et là nous nous sommes fait littéralement 'engueuler' comme quoi nous n avions pas a repasser une 2eme par le ravito et qu ils nous avaient deja renseigné a notre premier passage, quelle mauvaise fois.... ! drôle de réaction de la part des organisateurs.

Enfin nous décidâmes au pif donc de suivre la circuit 2 qui nous ramenâmes sur le bon chemin en direction de l arrivée.

Au final 35 km au lieu des 40 proposés , zéro single , a peine 500 m de D+ , pas plaisir , niveau organisation pas très fair-play , au moins on n oubliera pas les feuilles mortes ...

On va le prendre avec le sourire va.



Et pour terminer l'avis de Fude qui rejoint celui de Ruf' et best toph :

Pour ma part je suis arrivé à 8h30 et mon CR est bien différent de celui de Zovf.
- 10 à 15 minutes d’attente dans le sous sol, il y avait tellement de monde que je n’ai pas pu consulter les panneaux d’affichage.

- Je suis parti sans carte et au premier croisement je ne savais pas quel circuit prendre (1 ou 2 ?).

- Balisage fait au mini. A certains moments on a roulé à l’intuition.

- De l’asphalte à gogo

- J’ai aimé le passage après le ravitaillement, les passages en forêt était sympathiques mais avec un groupe on s’est perdu. Balisage trop limite…

Bref pour moi les feuilles mortes est une rando trop moyenne pour être recommandée.


 On a aimé                                                                                                                                             
Le ravito avec du choix et du lard grillé mais ...
Les quelques montées bien physiques mais ...
Un parcours adapté au terrain boueux mais ...
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
... mais un seul ravito et dévalisé pour les derniers
... mais des montées rendues impraticables pour les suivants
... mais un parcours néanmoins beaucoup trop roulant et pas assez technique
Se faire "engueuler" sur le parking de l'école (qui n'en n'était pas un !)
L'organisateur agressif (celui qui engueulait tout le monde)
La signalisation minimaliste aux intersections routières
Le balisage perfectible et qui doit encore progresser


Les plans des 2 parcours fournis au départ


dimanche 5 octobre 2014

La Flavinéenne (Flavigny le 05/10/2014) : en net progrès !

Organisateurs : AV Flavigny
Lieu : Flavigny (54), salle des sports
Site internet : http://avflavigny.over-blog.fr/
Email : j.lanselle@dbmail.com
Parcours en trèfle : 3 boucles pour 40 km au total
Parcours testé ici : les 3 boucles (partiellement)
Traces Nafix :
- Boucle technique : http://www.nafix.fr/traces/trace-gps-full-google-map.php?laref=3203&key=10291275
- Boucle sportive : http://www.nafix.fr/traces/trace-gps-full-google-map.php?laref=3204&key=10297692
Tarif payé : 5 euros
Pas d'affiche


Après Metz et ses excès la semaine dernière (voir le test de la Rando des Lavoirs), retour ce dimanche à Flavigny, où l'an passé on avait apprécié de rouler dans ce coin du sud de Nancy trop méconnu et qui nous change de la forêt de Haye, mais malheureusement la Flavinéenne 2013 comportait trop de faiblesses pour être complètement réussie.

Le Départ
Même si aucune indication n'est présente, difficile de louper la salle des sports sur le bord de la route principale qui traverse le bourg. 8h15, le petit parking se remplit doucement mais ce n'est pas la grosse affluence, le mauvais temps annoncé n'y étant probablement pas pour rien.

Une petite équipe nous accueille avec à leur côté des plans en couleur sur les trois parcours proposés :
- parcours orange "technique"
- parcours jaune "sportif"
- parcours vert "familial"
Il existe également une parcours bleu réservé aux marcheurs (peu nombreux) et qui ne perturberont jamais la progression des VTTistes.

Les trois parcours font entre 13 et 14 km pour totaliser 40 km, sous la forme d'un parcours en trèfle et donc avec un seul ravito central.

Le parcours en trèfle est certes plus facile à organiser, mais personnellement je ne suis pas fan de ce choix, car à un moment ou à un autre, on repasse toujours au même endroit ...

C'est parti pour le parcours technique.
Il fait encore bon pour la saison (10°) et il ne pleut pas ... encore.

Le parcours orange "technique"
Ce parcours mérite bien son qualificatif. Un beau parcours en forêt bien technique en effet, sur un terrain sec, avec beaucoup de singles, beaucoup de slaloms bien étroits entre les arbres, tellement étroits qu'une fois mon cintre est trop large pour passer ! Ces phases exigeantes en pilotage alternent avec des courtes liaisons sur chemins blancs qui font office de phases de repos bien venues. Le parcours offre également quelques petites montées bien sympa. Le retour vers le ravito est plus classique mais offre quelques passages ludiques comme la traversée d'un fossé sur une planche pas très large.

Malheureusement la pluie commence à tomber ...

Le parcours jaune "sportif"
Ce parcours est un peu plus physique que le précédent, mais ça reste quand même très raisonnable, du parcours VTT classique en forêt. On aurait peut-être pu espérer un challenge physique un peu plus important. La pluie par contre a complètement modifié le terrain qui est devenu bien glissant et pour cette raison quelques descentes deviennent bien techniques. Seule ombre au tableau, le circuit jaune emprunte en milieu de parcours le même tracé que le circuit orange, et on repasse donc pour environ 2 km sur la même partie technique de singles entres les arbres, sans compter le retour qui est également identique. Dommage.

Le parcours vert "familial"
La pluie ayant cessé et comme il n'est pas trop tard, je décide avec un autre VTTiste de terminer tranquillement sur le parcours familial. Malheureusement, après plusieurs tentatives, on finit toujours par revenir au bout de quelques km sur le même chemin du retour. Au ravito, l'organisateur nous explique qu'une balise a été déplacée et que cela a été également le cas sur plus de 2 km de parcours. Misère ...

Le ravito
Unique comme on l'a dit puisque qu'il s'agit d'un parcours en trèfle, ce ravito est correct et propose tout l'essentiel sucré que l'on est en droit d'attendre, mais on aurait apprécié aussi un peu de salé. A noter que les quantités de certains produits avaient été vues un peu juste puisqu'après le parcours orange, il n'y a déjà plus de chocolat ni de pruneau. Il a faut également se servir à boire soi même, les GO n'étant peut-être pas assez nombreux ...

L'ambiance
Les organisateurs au ravito ne sont pas nombreux mais ils sont très accueillants et sympathiques. J'ai notamment discuté avec un organisateur qui avait réalisé le parcours orange ainsi qu'avec un autre au sujet des problèmes d'arrachages de balises.

Le balisage
Hormis l'arrachage et le déplacement de balises évoquées, le balisage est très bien fait et les organisateurs ont fait un vrai effort à ce niveau comparé à l'an passé. Chaque parcours a sa couleur comme on l'a dit, avec des petits panneaux fluos sur fond noir bien visibles de loin, des marquages au sols également en couleur, sans compter de la rubalise par ci par là pour bien s'assurer d'être sur la bonne voie.

La sécurité
Les descentes dangereuses sont signalées par des panneaux d'avertissement, tout comme les intersections routières. Un seul point noir est à noter et concerne le parcours jaune "sportif" : après le passage d’une écluse, une petite montée nous amène devant une barrière de sécurité qui oblige le portage et on se retrouve de l'autre côté directement sur la route ... plutôt dangereux.

La conclusion
Après "La World Compagny" messine de la semaine dernière, retour à un rando à taille plus humaine et ce n'est pas plus mal. Alors , même si la pluie et le déplacement ou l'arrachage de balises ont un peu gâché le plaisir, il faut souligner les efforts fournis par les organisateurs qui nous ont offert cette année des parcours bien typés, ludiques, techniques, même si aurait peut-être aimé un peu plus de dénivelé.

 On a aimé                                                                                                                                             
Les efforts fournis par rapport à l'an passé (balisage)
Les trois parcours bien typés
L’accueil
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Le portage devant une barrière de sécurité qui nous amène sur la route
Les quelques parties de circuit identiques entre les parcours
Le choix du parcours en trèfle
Pas assez physique
Pas d'affiche




***

La réponse des organisateurs reçue par mail :

Bonjour

Je vous remercie pour ce  compte-rendu, grâce à vous nous pourrons encore corriger
nos petits points noirs, j 'espère que vous reviendrez l'année prochaine.
Je vous souhaite une bonne fin de saison VTT 2014

Sportivement votre  
Jean-Luc Lanselle

dimanche 28 septembre 2014

Rando. des Lavoirs (Metz le 28/09/14) : beaucoup, beaucoup trop ?

Organisateurs : ASPTT Metz Métropole
Lieu : Metz (57), SUAPS de l'ile du Saulcy
Site internet : http://www.randodeslavoirs.com/
Email : denis.reichardt@wanadoo.fr
6 parcours au choix :
- 2 parcours découverte : 15 et 25 km
- 4 parcours sportifs : 22, 32, 42 et 52 km
Parcours testé ici : 42 km
Trace Nafix du 42 : http://www.nafix.fr/traces/trace-gps-full-google-map.php?laref=3180&key=10144236
Trace Nafix du 52 : http://www.nafix.fr/traces/trace-gps-full-google-map.php?laref=3184&key=10169732
Tarif payé : 7 euros
Affiche :


Rendez-vous ce matin en terre messine pour la 19eme édition de la Randonnée des Lavoirs.

Le départ
Après une heure d'autoroute, sortie 33, il suffit de suivre la direction des Universités. Là, il est à peine 7h40 et c'est déjà l'affluence, des GO en orange fluo nous aident à nous garer. L'inscription est rapide, les organisateurs sont nombreux et ça ce vérifiera tout le long du parcours. Contre la somme de 7 euros, une jolie plaque de cadre plastifiée nous est remise ainsi qu'un carton jaune à tamponner. De nombreux panneaux en couleur nous informent sur les nombreux parcours proposés. Pour moi ce sera le 42.

Le parcours
Sur un terrain quasiment toujours sec et sous un soleil radieux, le parcours est très varié, fait la part belle au patrimoine (villages et lavoirs), mais c'est quand même la tendance "très roulant" qui domine, avec pas mal (trop ?) de bitume, dont les 8 premiers km le long de la Moselle et lors des nombreuses traversées de zones pavillonnaires.

Heureusement, il n'y a pas que ça, et certains passages sont plus intéressants avec quelques phases de singles mais aussi quelques belles montées. Il est clair que ce n'est pas le "parcours de l'année", pas assez technique et ludique, modérément physique, mais très varié comme on l'a dit. Certaines parties très étroites en zone pavillonnaire sont assez sympa ... à condition de ne pas tomber dans un bouchon ...

Le gros point noir du parcours, c'est sur la fin, lorsque les différents circuits se rejoignent, on peut très vite se retrouver dans un bouchon et rouler au pas lorsque, dans une descente un peu technique, on se retrouve une dizaine à attendre que "la mamie en VTC" réussisse à descendre ... Le problème ici ce n'est ni la mamie, ni son VTC, mais c'est bien le fait d'avoir des niveaux et des équipements trop différents sur un portion étroite voire technique, d'autant plus lorsqu'il y a une forte affluence comme ce matin.

Dernier point pas terrible non plus, toujours en zone pavillonnaire, le passage entre des barrières étroites oblige souvent le portage ... après une longue file d'attente, bouchons obligent ...

Le balisage
Très bien fait dans l'ensemble, avec des panneaux jaunes bien visibles, de la rubalise par ci par là, des marquages au sol omniprésents. Si on devait "faire les difficiles" et compte tenu du caractère très roulant du parcours et donc très rapide, on pourrait demander une système plus anticipatif comme le proposait la Fun Rando à Villers il y a quinze jours.

La sécurité
Outre des panneaux d'avertissement de danger bien placés, des GO "oranges" et toujours sympathiques sont présents avec des panneaux de signalisation à toutes les intersections routières dangereuses. Il y a également des secouristes quasiment à chaque ravito. Le top.

Les ravitos
Innombrables ! Et oui, car je dois avouer qu'à un moment, j'ai arrêté de les compter ! (7 sur le 42 m'indique Guillaume en commentaires) Innombrables donc et toujours bien garnis : du raisin (super bon !), du jus d'orange, du saucisson, de la pâte de fruits ... même du vin ! Si on voulait chipoter on pourrait dire qu'il ne manquait qu'un peu de salé (fromage, sandwichs au pâté ...) voire un barbecue avec la bonne odeur du lard grillé !

Le tamponnage
C'est clairement un point qu'il faut améliorer pour les prochaines éditions. Quelle utilité de devoir tamponner à chaque ravito (qui sont nombreux) alors que la plaque de cadre sur le vélo témoigne de notre inscription ?

Alors si on veut absolument que chaque participant prouve son inscription, un bracelet ou un autocollant peuvent suffire, mais devoir à chaque fois s'arrêter pour se faire tamponner, personnellement j'ai trouvé ça insupportable, d'autant que je ne me suis pas arrêté à tous les ravitos ...

L'ambiance
Là par contre c'est un des gros points forts de la rando : que ce soit aux ravitos, aux intersections routières, les GO sont vraiment sympa et ont mis le paquet côté ambiance : clowns à l'accordéon, costume d'époque ... Bravo !

L'arrivée
Rarement vu autant de monde à une rando ! On dépose notre coupon jaune cartonné dans une urne pour la tombola où des vélos et des lunettes sont à gagner. Mais si vous voulez le t-sheert de la rando ou boire un coup, il faut repasser par la caisse ... Dommage.

La conclusion
Les organisateurs mettent les moyens et ça se sent, mais finalement comme toutes les randos classées dans la catégorie "grosse organisation", comme la Marbichonne par exemple, c'est un peu au détriment de la qualité du parcours mais aussi et surtout une rando victime de son succès ...

Au final si on était venu chercher du sport, du ludique, du technique, on est forcément déçu, mais si on était venu pour l'ambiance, les ravitos, une balade tranquille, "entre potes" comme le dit Brunothebiker ci-dessous, alors là c'était le top.

Ah, j'oubliai, une dernière chose : j'avais 48 km au compteur au lieu de 42, je suis le seul ?

 On a aimé                                                                                                                                             
La plaque de cadre (qui peut resservir comme marque-page !)
La visite du patrimoine (villages et lavoirs)
Les ravitos très nombreux et généreux
L'ambiance et l’accueil
La sécurité
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Le parcours pas assez technique et ludique
Les circuits qui se rejoignent à la fin
Trop de tamponnage !
L'arrivée "payante"


La plaque de cadre
(qui peut resservir comme marque-page !)


Le retour de maxlg (posté sur le forum 54 Velovert.com) :

Rando des Lavoirs également hier. Arrivé vers 07h50, déjà beaucoup de monde, les inscriptions sont fluides, apparemment le prix n'est pas le même pour tout le monde, j'ai payé 5,50€ sans être pré-inscrit.

Je pars sur le 52 kms, que du bitume pendant les 8 premiers kms  ! Premier ravito assez tôt, le parcours est roulant, pas beaucoup de technique. On enchaine les ravitos, parfois espacés de 6 kms.

Coup de fil du boulot, je dois raccourcir, je termine sur le 42 kms pour au final au compteur 46kms/800m de D+.

Le parcours sur la fin est bizarre, on alterne zones pavillonnaires et un ou deux singles "faciles". Je ne suis pas fan du parcours proposé.

Au final un bilan mitigé, c'est la rando des "beaucoup" : beaucoup de monde, beaucoup de ravito, beaucoup de bitume, beaucoup de roulant, mais pas beaucoup envie d'y retourner l'an prochain.



Celui de kerlann (posté sur le forum 57 Velovert.com) :

Salut à vous

J'ai participé à la rando des lavoirs après 1 mois sans rouler (42 km, 52 ça ne l'aurait pas fait question timing ..). Effectivement, ça change des sorties à Esch ou la rando des tunnels d'Haucourt Moulaine ...

C'était assez roulant mais ça a permis de voir pleins de belles choses ! On a eu le droit à quelques singles sympa et une grosse côte bien longue qui m'a scié les pattes.

L'ambiance était bonne à part parfois qqlqs gars qui poussent au cul dans les singles ou de toute façon on ne pourra pas laisser passer et qui sont juste là pour la compet' (ce serait pas mal de ne pas oublier que ça reste une randonnée).

Sympa les passages en milieu urbain dans les petites ruelles étroites ... sauf quand il y a du grillage sur le côté et qu'on se prends dedans ... Seule chute à déplorer de mon côté (personne derrière, ouf).

Bref, une sortie sympa pour reprendre tranquillement. Pas très violent, pas trop technique mais une belle côte que je tâcherais de refaire à l'occaz' !

Pour info le 42 km ça m'a donné 46.17 km & 1100m de D+. Ca me parait optimiste question dénivelé, ça doit plutôt être dans les 800 je pense ..

Ah oui dernier truc, j'ai trouvé étonnant de ne pas voir de photographes comme on peut en voir sur certaines randos  !



Et maintenant l'avis très positif de Brunothebiker (posté sur le forum 57 Velovert.com) :

Deux trois remarques en passant : la rando des lavoirs est une des seules randonnées vraiment populaire sur la région messine. Elle marque la fin de la saison en s'adressant à tout le monde, et chacun peut y trouver un parcours à son niveau.

Elle a aussi pour vocation de faire découvrir un aspect du patrimoine culturel autour de Metz (les fameux lavoirs), et c'est un parti pris des organisateurs de fournir un petit souvenir aux participants par le biais du tamponnage dans chaque village.

Effectivement, il existe d'autres randos bien plus physiques et techniques : ce n'est pas le but ici, ça se voit et ça se sait ... quand je veux aller rouler sur des sentiers techniques à Metz, je concocte un parcours perso ...

Les ravitaillements l'illustrent bien, on vient aux Lavoirs pour discuter avec des potes et manger un morceau de fromage/saucisson/ en buvant un verre de pinard (avec modération !) et de temps en temps, en envoyant sur quelques singles des grands parcours.

Ce n'est que mon point de vue, @+

Bref, voilà mon mini coup de gueule. J'aime aussi me tirer la bourre en rando, mais ...



Le point de vue sur le tarif, par kiki57 (posté sur le forum 57 Velovert.com) :

Salut a tous

J'ai fais la rando des lavoirs aussi!
Et je suis d'accord avec Bruno, ce n'est pas une rando sportive mais balade.

Je voudrais juste revenir sur un point : le prix
Vous ne trouvez pas que c est cher ?
Je suis tout a fait d'accord de payer, et c'est normal, mais 7 euros !!!!

Ca commence a faire un budget pour celui qui fait toutes les randos du coin.
A ce rythme là, d'ici peu il faudra payer 10 euros !!!!

Voilà, c était juste mon petit coup de gueule !



Pour terminer, le retour de pmimoune (posté sur le forum 54 Velovert.com) :

Très belle rando en effet, mise en jambes sur le bord de la Moselle avec le magnifique soleil, sur le 52 il y avait aussi 7 ravito, je n'en ai jamais vu autant sur une rando bien organisés dans les lavoirs, du choix au niveau de la nourriture même si un peu de salé aurait été le bienvenu, lard, fromage .... mais la soupe au potiron était quand même super bonne.

L’accueil très sympa y compris les personnes pour le balisage aux intersections avec les routes, il manquait quelques indications au niveau du balisage mais rien de bien grave, j'aurais aimé sur le 52 un peu plus de dénivelé 1200 ou 1400, pour le grand circuit aurait été les bienvenus.

Passé ces petits détails une très belle organisation avec de beaux lots au tirage au sort (6 VTT des montres et paires de lunettes).

Bref je rempile pour 2015 sans hésiter. 



A voir également le compte-rendu de pierocialo posté sur son blog :

http://cyclosportivement.blogspot.fr/2014/09/rando-des-lavoirs-du-vtt-au-soleil.html

dimanche 21 septembre 2014

Rando des Hauts de Saint-Nabord (le 21/09/14) : à refaire par temps sec !

Organisateurs : SLEC
Lieu : Saint-Nabord
Site internet : http://slecrandovtt.free.fr/wordpress/
Email : slecrandovtt@free.fr
4 parcours au choix : 10, 20, 30 et 40 km
Parcours testé ici : 40 km
Trace de mid26 : http://la-trace.com/itineraires/vtt/3163/rando-des-hauts-de-st-nabord
Tarif payé : 5 euros
L'affiche :





Le compte-rendu de mid26 (publié sur le forum 54 velovert.com) :

Accés très facile grâce à un trés bon balisage bien visible pour se rendre au lieu de rdv avec un grand champs qui fera office de parking. Nous sommes déjà en pleine nature et aucune habitation à l'horizon.

Je m'engage sur le 40 km avec 1120D+ annoncé (mais 920 réel à mon Garmin à la fin !!) et après 50 m, ça commence superbement bien (premier single !).

Le parcours fut très sympa dans l'ensemble alternant singles et chemins forestiers, mais le temps dantesque de ce matin a rendu le parcours bien boueux : 3h35 de rando pour moi ce matin et environ 3h de pluie continue et pas de la pluie fine ...

Balisage très bien avec des rubalises et des flèches de direction et 3 ravitaillements classiques mais tout était là.

Bémol malgré tout, il fallait présenter le ticket d'inscription aux 3 ravitos sauf que le ticket sur papier tout fin avec le short trempé de chez trempé c'était pas évident ... résultat le ticket a fait 1 ravito ensuite il est parti en morceaux dans la poche... Prévoir un bracelet plutôt ou papier plus rigide.

Un lot était disponible à la fin de la rando, mais vu que je n'avais plus de ticket je n'ai pas été le récupérer.

Bilan
Une bien belle rando très bien organisée mais qui fût un peu gâchée par le temps exécrable ... à refaire par temps sec pour pouvoir vraiment profiter. Elle fera à coup sûr partie de mon programme en 2015 !

Bilan matériel
J'ai ruiné mes plaquettes avant et arrière ce matin ... j'ai roulé 20 km sans frein arrière et 8 km sans frein avant...je me suis bien éclaté dans une descente à cause de ça d'ailleurs ...
Rouler sans frein c'est vraiment pas évident !!!


 On a aimé                                                                                                                                             
L'organisation
Le parcours
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Le ticket qui part en morceau
Le temps pourri !


Randonnée des 3 Fontaines (Fameck le 21/09/14) : organisation et sécurité

Organisateurs : LBC Fameck
Lieu : Fameck (57), mairie
Site internet : http://www.lbcfameck.com/
Email : lbcfameck@gmail.com
4 parcours au choix : 10, 22, 35 et 50 km
Nombre de participants : 415 VTTistes
Parcours testé ici : 50 km
Trace Nafix : http://www.nafix.fr/traces/trace-gps-full-google-map.php?laref=3169&key=10074287
Tarif payé : 5 euros
Affiche :





Ci-dessus le compte-rendu de Fude :


Départ
Les affiches mises en ville nous conduisent sans problème au parking et à l’inscription.
Beaucoup de monde autour de moi, l’influence est là mais les inscriptions se font sans attendre, s’est fluide, tout semble bien organisé.

L’accueil est sympathique, la présentation claire des parcours aide à faire sont choix et le petit déjeuner est offert, c’est pro !

Le parcours 50 km
Il est en sous bois, quasiment sans asphalte avec de beaux et long singles.
Le tracé n’est pas hyper technique, les singles s’enchaînent facilement ce qui donne l’impression d’une randonnée assez roulante.

La pluie de la nuit dernière est venue perturber l’organisation mais globalement tout reste praticable, même les belles montées sont faisables.

Balisage et sécurité
Le balisage est correct aucun problème constaté et les intersections routières toujours bien sécurisées, bravo !

Ravitaillements
3 ravitaillements assez copieux et répartis uniformément.
Pour chacun un mélange sucré / salé est proposé.

***

Et maintenant le compte-rendu de Phil3 (à retrouver sur le site C-sport) :

Sur le 50 km : Phil3, solitaire C-Sport vite intégré au groupe du jour : Best Toph et Marc du VTT Blénod, Laurent et son fils du VC Verny [50,5 km en 2h59 sur le bike]
Terrain : gras mais pas collant, avec quelques passages et deux descentes bien glissantes
Météo : les pluies orageuses annoncées ne sont heureusement jamais arrivées

8h45, en solitaire, je quitte le lieu des inscriptions avec au poignet, un bracelet vert fluo. Simple et très efficace le bracelet avec les numéros de téléphone !

Dans Fameck, à chaque intersection routière est positionné un bénévole qui assure notre sécurité. Ils sont en nombre. C’est parfait car c’est en file indienne que nous quittons la ville pour atteindre les bois. A cette heure, il y a du monde sur ce tracé qui est commun avec tous les circuits. Ça va, je parviens facilement à doubler certains alors que d’autres me doublent également, chacun trouvant son rythme de croisière.

Je sympathise rapidement avec un vététiste qui est également en solitaire. Nos allures sont similaires. Suite à une erreur d’inattention, un autre biker que nous suivons nous emmène hors du tracé. C’est classique en rando, il ne faut pas forcément suivre celui qui est devant ! De retour sur le tracé, nous percevons notre erreur.

A une centaine de mètres de là, une première montée fait naturellement la sélection. Sont maintenant à ma hauteur, puis me doublent des connaissances du VTT Blénod, Best Toph et Marc, accompagnés de Laurent et de son Fils du VC Verny. Je parviens à suivre plus ou moins leur allure. Ils me proposent de rouler avec eux. Nous discutons de la rando organisée il y a peu par leur Club, le VTT Blénod et de la grande déception des participants sur le tracé 60 km, beaucoup trop roulant. Ils envisagent dès à présent de revenir pour l’édition 2015, sur un tracé plus technique et plus physique, celui qui avait fait initialement la belle réputation de la « Rando d’automne » du VTT Blénod.

Peu avant le premier ravitaillement, je suis à la hauteur de David, un collègue de travail, un spécialiste du trail, qui blessé en ce moment, monte occasionnellement sur un VTT, un modèle collector tout rigide des années 80. Ouahou ! Il est sur le circuit 22 km.

Quelques tours de roues après le ravitaillement, certains hésitent sur l’un des seuls passages vraiment techniques de la rando. Nous en profitons pour passer. Mieux vaut ne pas poser le pied à terre ; car après ça coince devant la difficulté !

Le terrain est gras, la rando est physique mais comme le circuit est malgré tout roulant, notre allure reste bonne.

Nous terminons la boucle du tracé qui nous ramène au premier ravitaillement. Des vététistes de tous les circuits sont en nombre ici à ce point de rencontre. La rando est un succès et des friandises ont même été prévues pour les plus jeunes.

Le retour du 50km nous emmène ensuite vers la vallée de l’Orne. J’ai quand même failli m’allonger dans la boue, dans la descente hyper glissante peu avant l’étang Tivoli de Vitry-sur-Orne. A basse vitesse, j’ai déposé le vélo dans le chemin et je ne sais comment, j’ai continué deux, trois mètres sur les jambes, sans perdre l’équilibre. Yes !

Notre groupe restera constitué tout au long de la rando malgré le fait que je suis un peu en retrait dans les montées. A mon étonnement, je parviens néanmoins à recoller grâce aux descentes et aux trop peu nombreux passages techniques. Le regroupement se fera plus ou moins naturellement au troisième ravitaillement, puis en fin de rando.

Après le troisième ravitaillement, le retour ne sera pas de tout repos. Une montée dans un pierré trop glissant nous oblige pour la première fois à mettre le pied à terre. Même à pied, ce n’est pas très aisé ici !

Une dernière descente bien praticable nous ramène à Fameck sans que les averses orageuses annoncées n’aient eu l’idée de nous arroser de la matinée.

La « 2ème randonnée des 3 Fontaines », une très belle organisation, des circuits 100% forestiers, une météo plus que correcte, que demander de mieux ? Ah si, un tracé 50km moins roulant, plus orienté sur des passages techniques et des serpentines ... si bien sûr, le terrain qui m’est inconnu le permet !


 On a aimé                                                                                                                                             
L’accueil
L’organisation
Les ravitaillements
Les postes de secours
Le parcours et ses montées (avec les dernières pluies ce n’était pas évident)
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Proposition d’amélioration :
Regarder la possibilité d’ajouter quelques tronçons plus techniques




Une photo du ravito

Rando. Moules-Frites (Varangéville le 21/09/14) : balade humide

Organisateurs : CC Varangéville
Lieu : Varangéville (54), Espace Prieuré
Site internet : http://www.cycloclub-varangeville.fr/
Email : dominique.piaia@wanadoo.fr
2 parcours au choix : 20 et 45 km
Parcours testé ici : 45 km
Tarif payé : 6 euros
L'affiche :



Avant toute chose, ayant habité Varangéville plus d’une dizaine d'années, je suis bien placé pour savoir que le secteur se prête mal au VTT technique dont raffole beaucoup de nos lecteurs.
Donc en allant à cette rando ce matin, je sais qu'il y aura beaucoup de "chemins blancs" et peu de singles, voire même peu de forêts ...

Mais il en faut pour tous les goûts et surtout on a vu qu'en matière de rando VTT, ce secteur entre Nancy et Lunéville était capable de nous offrir des choses pas trop mal (Vitrimont 2014), comme le pire (Dombasle 2013) !

Départ
Ceux qui connaissent "Varan" trouvent facilement l'espace Prieuré, pour les autres il peuvent passer à côté car je n'ai pas vu beaucoup d'indications en ville.

Arrivé à 7h30, il n'y a quasiment personne hormis les organisateurs qui sont présents pour les VTTites et pour les marcheurs, mais surtout pour le repas moules-frites du midi, d'où le nom de la rando ...

L'inscription est donc très rapide mais un petit café-brioche aurait été le bienvenu ...
Dans tous les cas, l’accueil est très sympa et on me remet un plan du parcours en couleur au format A4. C'est parti pour 45 km, en commençant par la route ...

Le parcours
Comme on l'a dit en introduction, je m'attendais à avoir beaucoup de chemins blancs ce matin. Et je suis servi. Le parcours est quasiment intégralement constitué de chemins blancs, de chemins agricoles, de liaisons fréquentes sur le bitume ... et parfois de très (très) brefs passages en forêt. De toutes les randos VTT faites depuis 2 ans , la rando de ce matin est de loin celle où j'ai vu le moins de forêts ... Même les cousines de Dombasle et Vitrimont font mieux en la matière.

Alors même si le parcours n'est ni technique ni ludique, quelques petites montées font leur effet et notamment la montée du Léomont qui, lorsque qu'elle est glissante comme ce matin, apporte un peu de piment à cette rando qui manque quand même de saveur ...

Etat du terrain
Les averses de cette nuit ont laissé des traces et le temps maussade ne favorise pas les choses. On slalome souvent entre les marres d'eau et on manque parfois de s'embourber sur des chemins agricoles bien collants. Ce seront les seuls difficultés techniques de la matinée.

Balisage et sécurité
Plutôt bien fait dans l'ensemble, il est constitué de marquages au sol oranges et de rubalises jaunes et rouges. Gros point noir par contre, les intersections routières ne sont jamais sécurisées, alors, sans aller jusqu'à demander un GO à chaque croisement, un panneau "Danger route !" aurait été opportun.

Ravitos
Les deux ravitos sont trop disposés sur la première moitié du parcours et d'ailleurs compte tenu du prix payé (6 euros) voire de la distance (45 km), un troisième ravito aurait été le bienvenu.  Quoiqu'il en soit, aux 2 ravitos l'accueil est chaleureux et convivial, les organisateurs sont heureux de notre arrivée, car  c'est vrai qu'il n'y a pas grand monde ... Le premier ravito est très copieux (lard grillé, pâté, fruits frais et secs ...) le deuxième plus standard, mais l’essentiel "sucré" est là.

Arrivée
Le retour vers l’espace Prieuré se fait sur les mêmes chemins que ceux empruntés par les marcheurs, c'est pas top. A l'arrivée, pas de lot mais un jet d'eau est disponible, on aurait aussi aimé boire un coup.
Dans tous les cas, il y a beaucoup de monde, pas des VTTistes mais les convives attendues pour le repas "Moules-Frites", convives qui se pressent sous une grosse averse ...

Au final quand même un peu déçu par cette rando, en dessous de celle de Vitrimont, mais au dessus de Dombasle. Heureusement, j'ai fait la connaissance de pmimoune, avec qui j'ai fait l'essentiel du parcours, ce qui finalement a permis de passer une bonne matinée.


 On a aimé                                                                                                                                             
Le premier ravito très copieux
L’accueil vraiment chaleureux
La montée du Léomont (glissante !)
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Pas de lot
Le parcours trop roulant
Les marcheurs sur la fin du parcours
Pas de troisième ravito (ou un coup à boire à l'arrivée !)


Le plan remis avant le départ





Quelques photos (pas prises ce matin)

L'église rénovée de "Varan" (derrière l'espace Prieuré)

Le Léomont







dimanche 14 septembre 2014

Evasion Thionvilloise (Yutz le 14/09/14) : sur les traces de la ligne Maginot

Organisateurs : Evasion Club Thionvillois
Lieu : Yutz (57), parking Carrefour Market
Site internet : http://www.evasion-club-thionvillois.fr/ect/v2/
Email : rando@evasion-club-thionvillois.fr
4 parcours au choix :  20, 35, 45 et 55 km
Parcours testé ici : 45 km
La trace Nafix : http://www.nafix.fr/traces/trace-gps-full-google-map.php?laref=3150&key=9954036
Tarif payé : 5 euros
Affiche :





Ci-dessous le  compte-rendu de Phil3 (à retrouver sur le site C-sport) :

Sur le 45 km : Bibi, Tom et Phil3 [50km en 2h50 sur le bike]
Terrain : parfaitement sec, un régal

8h35, nos inscriptions sont réalisées et nous enfourchons nos bikes pour le circuit 45 km. Il est a noté que cinq circuits (10 à 55km) étaient proposés pour le VTT. Un choix royal !

Le tracé plat du début permet de nous échauffer dans les serpentines des bois du Kickelsberg et du Steinloch. C’est certes roulant, mais rouler dans la vallée de la Canner ne rend pas la rando monotone en raison du relief que nous allons avoir par la suite. Le paysage est vallonné et nous alternons régulièrement entre des passages en forêt, des chemins d’accès aux champs et aux pâturages. De jolis points de vue paisibles agrémentent cette sortie.

Au niveau des difficultés, il y a en a eu deux belles. Deux montées d’un très fort pourcentage exclusivement réservées à l’élite sportive du VTT. C’est à pied que nous les avons franchies.

La rando nous emmène en son point le plus éloigné, sur l’ouvrage du Hackenberg, le plus gros ensemble fortifié de la ligne Maginot du Nord-est de la France. Impressionnant ! La rando se veut donc aussi culturelle. Le deuxième ravitaillement est situé au sommet du Hackenberg, à quelques pas de la chapelle.

Nous rencontrons une troisième difficulté, à la sortie de Buding, dans un chemin qui, dès le début de la montée, a été bien défoncé par les engins de débardages. Ouf, ça passe ! La fin de cette difficulté se fera aussi à pied, la pente devenant à nouveau trop importante pour nous.

Aux abords du troisième ravitaillement, le parcours redevient beaucoup plus roulant. Nous sommes ensuite sur un chemin commun avec une rando équestre organisée. Nous levons forcément le pied pour la sécurité de tous.

Dans un bois proche de la sortie de Kuntzig, j’indique à Bibi qui me suit : « Attention ! ». Il y a ici une ornière piègeuse. Bien que m’ayant entendu, Bibi part à la faute. Sans gravité, il se relève. Son pneu avant n’a pas aimé. Il nous faut le regonfler suite à un léger déjantage. Rien de bien méchant mais l’arrêt s’impose !

Le retour sur Yutz s’effectue par un single final où nous lâchons nos derniers watts en donnant de l’angle dans les virages. On en profite bien sur ce sol sec !

La « 17ème évasion Thionvilloise », une rando sympa, bien organisée, qui mériterait dans son tracé plus de passages techniques. Je deviens exigeant peut-être ?


 On a aimé                                                                                                                                             
L'organisation
La vallée de la Canner
La rencontre avec l'histoire de la ligne Maginot sur les circuits 45/55 km
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Certains peuvent dire un peu trop roulante.
A décharge, le terrain était bien sec !


Ancerville (14/09/2014): La petite soeur de la Bik'Saulx?

Organisateurs : Vélo Club Ancerville
Lieu : Ancerville (55)
Site internet : http://codep55.pagesperso-orange.fr/Ancerville/Ancerville.htm
Email organisateurs : vca55@orange.fr
1 parcours VTT :  30 km
Le reste pour les routard
Parcours testés ici : 30 km
Trace Nafix : https://www.endomondo.com/workouts/408220776/12280455
Tarif : 3 €
Affiche : Néant


Après 1h15 de route, j'arrive à Ancerville sur les coup de 8h15 où un balisage classique mais efficace me permet de rejoindre le point de ralliement.

Peu de personnes présentes mis à part les routards, ce qui me fait gagner du temps à l'inscription qui s’élève à la modique somme de 3 euros. Mis à part un petit coupon avec numéro d'urgence, pas de plaque de cadre ... ce qui aurait fait un petit souvenir.

Un plan est affiché afin de prendre connaissance du parcours.

Le départ étant groupé à 9h00, j'aurais tout de même bien bu un petit café pour dire de me réchauffer même si la température extérieure était clémente (13°).

Les vététistes comment à affluer, ce qui promet une belle ambiance.
Petit briefing 5 minutes avant le départ et le coup d'envoi est donné.

Ça part vite, 2 petit km avant de rejoindre les bois et ce pour ne plus les quitter.
On attaque direct par du single ludique, rapide et parfois technique.

Beaucoup de relances, les passages étroits demandent à bien faire attention au passage des cintres longs (mon épaule en a fait les frais).

Pas mal de petits obstacles apparaissait sur le parcours : passage de passerelles en bois au dessus des cours d'eau (attention à ne pas glisser), des petits tronc d'arbres (je vais devoir apprendre à faire du Bunny Up). Tout ceci afin de rendre le tracé encore plus ludique.

Le 1er et seul ravitaillement pointe son nez au 16éme km. Celui-ci est basique mais complet (chocolat, pâte de fruits, fromage, pain d'épice, pruneaux et boisson).

Après un arrêt de 5 minutes, me voilà reparti pour: encore et toujours du singles
Quelques bons coups cul  font leur apparitions et puisent sur mes réserves, mais le plaisir est là.

Bref, tout ceci pour vous dire que j'ai adoré cette rando, organisation simple mais efficace, tracé au top (98% de single sur un tracé de 30 km), balisage nickel (fléchage jaune fluo au sol, rubalises et pancarte aux intersections de routes).

Pour couronner le tout, une boisson et un sandwich étaient offert à l'arrivée.

Guillaume


 On a aimé                                                                                                                                             
Le prix
Le tracé
Le balisage
L'organisation
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Pas de café au départ
Pas de plaque de cadre, une petite (même simple) pour le souvenir

L'AREMIG (Vandoeuvre le 14/09/14) : bonne action

Organisateurs : l'AREMIG
Lieu : Vandoeuvre (54), hôpital des enfants à Brabois
Site internet : http://www.aremig.org/
Email organisateurs : ?
4 parcours au choix : 8, 15, 20 et 32 km
Parcours testé ici : le 32
Trace Nafix : à venir
Tarif : 7 €
Affiche :



Le compte-rendu de johannB54 (posté sur le forum 54 Velovert.com)

Ce matin c'était rando Aremig, histoire de faire ma bonne action pour cette association.

Facile d'accès, le tram (gratuit aujourd'hui ) s’arrête à proximité.

4 parcours VTT sont proposés : 8, 15 , 20 et 32 km. Je m'inscris rapidement sur le 32. Je crois avoir aperçu qu'il y avait café petit déj. au départ mais j'avais bien déjeuné, donc je fais l'impasse et je m'élance.

Les 700 premiers mètres se font depuis le parking de l’hôpital d'enfants à Brabois et serpentent dans les lotissements résidentiels aux alentours.

Assez rapidement on entre dans le vert et les singles.

Un parcours qui sera dans l'ensemble ludique, un peu de descente technique par moment, et quelques montées physiques et aussi quelques portions de chemins jaunes.

Je dirais en proportion 70% singles, 15% chemins forestier et 15% chemins jaunes carrossables. J'ai bien aimé le parcours dans l'ensemble.

Ravitaillements au nombre de 2, bonne ambiance, les GO sont souriants et serviables. Pour la consistance c'est du classique sucré ( sirops, chocolat, pâte de fruit, et même des bonbons qui piquent !).

Pour le balisage pas de souci majeur, les zones "à risque" sont annoncées, certaines bifurcations en descente aurait mérité une pré annonce comme sur la fun rando.

Le temps était un peu gris mais le terrain était bien sec, c'était donc très agréable de pédaler ce matin.

J'ai bifurqué un peu avant la fin pour rentrer chez moi afin d'éviter un détour donc je ne sais pas ce qu'il y avait à l'arrivée.


 On a aimé                                                                                                                                             
Le parcours sympa
Pour la bonne cause
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Balisage pas assez anticipatif
Le même jour que la Fun Rando

La Fun Rando VTT (Villers le 14/09/14) : parcours fun ?

Organisateurs : VTT fun club
Lieu : Villers (54), stade municipal Roger Bambuck
Site internet : http://vttfunclub.fr/spip.php?article1581
Email organisateurs : vttfunclub@wanadoo.fr
3 parcours au choix :
- Parcours n° 1 la rivière 15 km, dénivelé positif + 280 m (typée Coupe de Lorraine)
- Parcours n° 2 la carrière 15 km, dénivelé positif + 185 m (technique)
- Parcours n° 3 la mine de fer 18 km, dénivelé positif + 350 m (technique et physique)
- Et un parcours familial 11,5 km, dénivelé positif + 105 m (facile)
Parcours testés ici : 1 à 3 selon les comptes
Trace Nafix : à venir
Tarif : 6 €
Affiche :



Rendez-vous ce matin au stade Roger Bambuck de Villers Lés Nancy pour l'habituel Fun Rando organisée par le club local. L'an passé cette rando avait été marquée par un temps exécrable et un gros pb de balisage (voir le test 2013 ici).

Arrivé avant 7h30, il n'y a pas encore grand monde à part les organisateurs qui s'activent. Un panneau d'affichage clair et en couleur donne les infos sur les 3 parcours sportifs plus un parcours familial. Je n'ai pas vu de café brioche d'accueil.

Je choisis de commencer par le parcours "la carrière" : au bout de 200 m, au lieu du parcours habituel, on passe par un parcours fraîchement déboisé d'où je ressort avec un frein arrière "qui hurle" ! Ça commence bien ... Apparemment le ressort des plaquettes est complètement tordu, j'essaye de le redresser et je repart en couinant ...

Le terrain est généralement sec, il fait bon (13° à 7h00 du mat !), pas de pluie ce matin même si le temps reste nuageux ...

Le parcours alterne des moments rapides et ludiques avec des moments plus techniques, des singles et quelques petites montées un peu physique. On passe devant la mine de Val de Fer de Neuves Maisons, parcourt classique pour les VTTistes du coin. A mi parcours, arrivé sur les hauteurs avec une vue à gauche sur l’aciérie de Neuves-maisons, on repart sur un peu de chemin blanc en guise de phase de repos.

Peu de temps après on a droit à une super descente très étroite où je manque de peu d'écraser un écureuil !

La suite du parcours est toujours aussi sympa, et je m'amuse autant que sur le parcours de la rando de Laxou, Par Mont et Jardin, organisée fin mars par le club "rival".

Le balisage est tout simplement excellent : deux flèches fluo à 20 ou 30 m avant un changement de direction, une flèche fluo lorsque ça tourne, de la rubalise par ci par là pour être bien certain qu'on roule sur le bon sentier, des panneaux prévenant le danger, un seul mot : bravo !

Arrivé au ravito (en couinant), celui-ci est tout à fait correct, avec le sucré habituel.

La seule chose dont je ne suis pas très fan, c'est le choix du parcours en trèfle, certes bien pratique pour les organisateurs, mais qui nous fait toujours partir et arriver au même point (départ = ravitos = arrivée). Bon, histoire de goûts personnels vous me direz ...

Là, François du club local prend en main mon frein arrière mais ne peut malheureusement pas faire grand chose : le ressort des plaquettes est complètement tordu et en partie cassé ...

Retour à la maison, il faudra attendre les comptes-rendus de mes petits camarades pour avoir des retours des deux autres parcours ...

Zovf


Maintenant l'avis de Mid26 (poste sur le forum 54 Velovert.com)

Pour moi c'était la fun rando ce matin avec Régis dit le warrior des chemins plats !
Fléchage au top pour arriver au point de rdv avec des gros panneaux qu'on ne pouvaient pas louper.

On a testé les 3 parcours et j'ai trouvé ça vraiment sympa, j'ai pris du plaisir ce matin !

Du roulant (mais pas pendant 1h comme à Blénod ...) des singles, des coups de cul, des montées physiques bref un bel assortiment de tout ce que l'on peut trouver par chez nous.

J'ai préféré forcément le noir et le rouge et moins le familiale technique car malgré tout trop roulant pour moi, mais au moins là j'étais prévenu, donc ça ne me dérange pas du tout.

Balisage au top et même un cran au dessus des autres randos des dernières semaines ; les flèches qui nous donnent vraiment la direction à suivre c'est vraiment plus pratique que de me mettre juste des rubalises qui parfois nous font nous poser beaucoup de questions sur le chemin à prendre.

Ravitaillement très bien mais en quantité trop limitée pour mon deuxième passage où j'ai du boire du sirop de menthe :  beurkkk... il n'y avait plus de verre d'eau ni de citron alors j'ai pris ce qu'il restait ...

Un bon point également pour les organisateurs les D+ et distances annoncées au panneau d'infos correspondent vraiment à la réalité de mon gps, chose qui n'était pas du tout le cas à Blénod la semaine passée sur le 60km avec 1150D+ annoncé au lieu de 1480D+ au panneau !!

Bref j'ai passé un moment bien sympa ce matin avec l'ami Régis en plus !
A refaire sans hésiter.

Juste un bémol tout de même : le prix de la pression après la rando : 2.50€ !
On n'est pas place Stan non plus !


Le retour de leportois (poste sur le forum 54 Velovert.com)

Comme le dit Thomas, fun rando ce matin.

Super rando au niveau du balisage, j'ai bien aimé les parcours, et comme remarqué par Thom', je me suis arraché sur les chemins plats pour remonter la moyenne au dessus de 15km/h. (fallait compenser le temps que je perds à chaque fois quand c'est trop technique).

Les 3 parcours avaient chacun leur caractère (roulant, technique, physique) c'était bien sympa, le temps était top pour ce genre de manifestation.

Je ne suis pas un grand fan du parcours en trèfle, mais finalement ça passait bien, et j'ai passé une bonne matinée de vélo.


et pour terminer l'avis de maxlg (poste sur le forum 54 Velovert.com)

Fun Rando aussi ce matin.
Que rajouter, balisage vraiment à prendre en exemple, j'ai loupé un passage, mais c'est complètement de ma faute, demi tour sur 100m et tout est rentré dans l'ordre.

Les parcours sont ludiques, techniques, un peu physique. J'ai fait le parcours noir (16,1km/h de moyenne), et le rouge (14,7km/h de moyenne), le terrain sec aide pas mal à apprécier les parcours, sûr que dans la boue c'est pas la même chanson .... J'ai honteusement préféré prendre une binouze plutôt qu’enchaîner un troisième parcours !

Juste un bémol sur les ravitaillements que j'ai trouvé trop pauvres (pas de barre céréale ou de khuètes par exemple).
Pas de Gautier non plus, on commençait à s'y habituer.

Une de mes meilleurs rando de l'année avec celle de Domgermain.

Un autre point négatif, c'est quand même dingue que 3 randos "intéressantes" tombent le même WE, du coup j'ai zappé l'AREMIG et la Bike Night, vraiment dommage (note de Zovf : apparemment c'est à cause de l'ouverture de la chasse que les organisateurs ont dû avancer les randos ...).


 On a aimé                                                                                                                                             
Les 3 parcours différents
Le balisage excellent
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Le prix de la pression à l'arrivée !
Le choix d'un parcours en trèfle
Le même jour que l'AREMIG
Les ravitos un peu justes ?

vendredi 12 septembre 2014

Rando nocturne (Amnéville le 12/09/14) : une première réussie

Organisateurs : Amnéville Bike Club
Lieu : Amnéville (57), local du club près du Galaxie, départ à 20h00
Site internet : http://amneville-bike-club.jimdo.com/
Email organisateurs : sur le site
1 parcours nocturne : 25 km
Tarif : 5 €
Affiche :




Le compte-rendu de Titoul_fr (posté sur le forum 57 Velovert.com) :

Petit feedback sur la 1ère nocturne d'Amnéville qui a eu lieu hier soir.
Parcours de 25Km et 530 de D+

L'accès à la randonnée :
Assez facile à trouver, le départ ce trouvant à coté du Galaxie, les parkings de ce dernier servant au stationnement.

L'inscription :
Rapide, le questionnaire habituel à remplir. Les bénévoles sont très sympas et remise d'un petit bracelet phosphorescent aux participants.

Le parcours :
Une première partie de 10 km environ alternant trace dans l'herbe et la majorité des D+ du parcours, ainsi qu'une petite descente assez fun délimitée avec de la rubalise et éclairée.

La deuxième partie qui commence avec une très belles descente, suivie par des sentiers et singles dans les bois. Très fun et ludique.

Certaines parties du parcours était partagées avec la marche nocturne. Rien de dérangeant les marcheurs s'écartant à notre passage et avec parfois quelques encouragements !

Les ravitos :
Au nombre de deux : le premier au 10éme km et le second au 20ème km. Nous étaient proposés en quantité les classiques sucré / salé .
Comme au départ, les bénévoles sont très sympathiques.

Balisage :
Dans l'ensemble très bien réalisé. Énormément de flèches au sol , de nombreuses plaques réfléchissantes sur tout le parcours et des bénévoles aux traversées de routes.

J'ai loupé deux fléchages par inattention mais le balisage étant omniprésent, je m'en suis rendu compte très très vite.
Seul petit bémol au début du parcours , il fallait emprunter un portail métallique ouvert qui ce trouvait en retrait sur la droite de la route, la flèche indiquant le passage se trouvait au pied du pilier droit.
Apres 5 minutes à tourner en rond des marcheurs nous ont orientés et tout est rentré dans l'ordre  !

Pour conclure, bravo et merci à l'ABC de nous avoir proposé cette belle nocturne. Une première réussie !


Et maintenant le compte-rendu de Phil3 (à retrouver sur le site C-sport) :

Sur l’unique parcours 25 km : Ben, Tom et Phil3 [GPS de Tom : 24,3km en 1h41 sur le bike et 1h59 au total]
Terrain : humide, glissant au début, ne posant pas de problème sur les descentes, vraiment sec sur la fin.

Nos éclairages sont de sortie ce soir. Rouler la nuit commençait sérieusement à nous manquer !

Le son de l’accordéon nous permet de trouver facilement, depuis le parking, le lieu des inscriptions situé un peu plus haut. L’ambiance est là avec ce papy musicien qui donne aussi de la voix. Les formalités remplies, nous activons nos bracelets phosphorescents et c’est parti !

Une bruine, qui a commencé à tomber lorsque nous sommes arrivés, nous accompagne. Elle cessera à mi-parcours environ.

A peine quelques tours de roues effectués, nous avons quelques soucis pour trouver notre chemin en compagnie de deux autres vététistes. Des marcheurs nous indiquent la trace en franchissant un portail qui permet en fait de traverser le golf pour rejoindre la nationale 52.

Des organisateurs bien équipés assurent notre sécurité pour nous faire traverser cette route fréquentée. Il en sera de même pour les autres traversées dangereuses. Direction maintenant le Fond Saint-Martin sur un terrain rendu piègeux par ce sol humide. N’est ce pas Ben ?

La première partie du parcours est physique. Notre rythme est plus soutenu qu’habituellement compte-tenu du faible kilométrage à réaliser. Sympa, la descente technique éclairée au fin fond des bois !

Le premier ravitaillement est bienvenu au km 10. Ben et Tom m’ont bien fait monter le cardio. Partis à 20h50, nous avons rencontré peu de monde jusqu’au premier ravitaillement. Les participants sont ici en nombre et l’accueil est sympa. Une table bien garnie nous permet de nous restaurer. Ça fait du bien car à cette heure j’ai plutôt faim. Je ne dois pas être le seul dans ce cas !

Nous sommes maintenant avec un bon paquet de vététistes et le niveau technique est exigé pour une cette belle et longue descente avec devers, pentes variées et chicanes. Ça coince pour certains, alors que ça passe tranquille pour d’autres !

La nuit, avec la portée de nos éclairages, nous avons la sensation de rouler plus vite. Certes nous appuyons bien sur les pédales mais quand même, l’effet est accentué.

Au deuxième ravitaillement situé peu avant le km 20, nous rencontrons le « Nanard », un gars du club organisateur, une de mes vieilles et sympathiques connaissances ce petit monde local du VTT. Nous échangeons quelques mots avant de remonter sur les bikes afin de poursuivre la rando.

Le tracé est maintenant nettement moins physique, beaucoup plus ludique et nous nous éclatons comme des gamins en prenant de la vitesse dans les singles. Les marcheurs sont aussi sur le même circuit. Nous les doublons après avoir mis sagement nos mains sur les freins. Ceci me permet aussi de lever le pied car Ben et Tom sont en forme. Je ne suis pas loin de la rupture mais, avec ces coupures de rythme, je résiste, yes !

Au abords du lac du bois de Clouange, Ben a laché les watts. Impossible pour nous de le suivre ! Il était simplement motivé pour prendre de l’avance afin de nous offrir une bonne bibine, mais ça on ne le savait pas ! Celle-ci nous attendait sur la table en sa compagnie lorsque nous sommes arrivés. Il nous a mis la « patée » mais les petites mousses étaient encore bien fraîches. Pour l’ambiance, l’accordéoniste avait sorti à cette heure tardive son plus beau répertoire et le barbecue fonctionnait a plein régime !

Pour une première organisation du club ABC , cette rando de nuit fût une réussite. Nous sommes rentrés ravis et prêt à remettre ça l’an prochain !


 On a aimé                                                                                                                                             
Le luxe : 2 ravitaillements pour 25 km !
Le choix d'une rando nocturne
Le parcours
L’accueil
                                                                                                                                                
 On n'a pas aimé                                                                                                                                 
Pas grand chose ...