dimanche 31 mars 2019

Trail des Terroirs Vosgiens (Épinal le 31/03/19) : dénivelé et gastronomie

Organisateurs : Vosges Terroir
Site internet : https://cda-vosges.com/
Pages Facebook :
Chambre d'Agriculture des Vosges
Trail des Terroirs Vosgiens, VTT et sa Marche Dégustation
Email : romain.charles@vosges.chambagri.fr

Départ : Epinal (88), parc du Château, dès 7h30

3 parcours VTT proposés : 21, 30 et 40 km

Météo : ensoléilée
Températures : 3° vers 7h30, 14° vers 11h00
Etat du terrain : sec avec quelques rares zones boueuses

Tarif : "à partir" de 9 euros


La présentation des organisateurs sur leur site 
Evénement incontournable pour les sportifs, gourmands et gourmets du grand Est, la Chambre d'Agriculture des Vosges vous donne rendez-vous pour une 16ème Trail des Terroirs Vosgiens, VTT et sa marche dégustation le dimanche 31 mars 2019 au Parc du Chateau d'Epinal

Epreuves ouvertes à tous, licenciés ou non (sous réserve dans ce cas de fournir un certificat médical pour les Trailers), destinées au grand public, aux athlètes de haut niveau comme aux amateurs de courses, de marche à pied et de VTT, toutes catégories. Femmes  et hommes qui souhaitent mettre l'accent sur le sport dans un environnement naturel et dans un contexte convivial, familial et de découverte des produits du terroir et de l'agriculture.

Les parcours :
  -  VTT Rando : entre 7h30 et 9h45 (accès à la boucle 40 km jusqu'à 11h30, au-delà les participants seront orientés sur le circuit 30 km)
  -   Marche : entre 8h et 11h30
  -  Trail 23 km : 10h
  -  Trail découverte solidaire de 8,5 km : 10h30
  -   Scolaires : à partir de 14h30
  -   NOUVEAUTE à la découverte d'Epinal en vélo : entre 13h et 14h (pour une arrivée au Parc du Château avant 16h)




 Le compte-rendu du 32 km (990 m de D+) par Zovf                         
(Zovf : 47 ans, "randonneur du dimanche", 23 randos en 2018, adepte des 35 km, aime les parcours ludiques et variés, avec du dénivelé, un peu de technique mais pas trop, apprécie également les beaux panoramas et notre patrimoine historique.)

Pour ma 3eme rando de l'année, ce matin direction Epinal, commune située dans le département des Vosges. J'avais fait le 40 km en 2017, j'en garde le souvenir d’une belle (et "grosse") organisation avec un parcours varié et plaisant.

une belle (et "grosse") organisation
L'an passé, c'est Goupil qui a fait le compte-rendu 2018, avec un bilan assez mitigé :
- une erreur d'aiguillage privant de nombreux vététistes de 10 à 20 km
- un parcours sur 20 km dynamique et nerveux
- des ravitaillements de qualité
- des organisateurs adorables
- de belles vues du château
- pas de jet d'eau
- et un prix d'inscription supérieur à la moyenne

C'est vrai que prix de 9 euros est élevé comparé aux autres randos à 5 ou 6 euros, mais ce prix se justifie par des ravitos gastronomiques avec des produits de qualité du terroirs. 

Par contre, lors de paiement sur internet, on nous prend encore 65 centimes pour règlement par carte bancaire, là c'est clairement abusé 😕.


Le départ
Je n'ai pas vu de signalisation particulière par où je suis arrivé, je me gare comme d'habitude tout "en bas de la côte". Il est 7h15, le parking est encore vide mais sera plein à mon retour. Petite montée qui réchauffe (il ne fait que 3°) pour arriver au parc du château qui accueille l’événement.

Déjà pas mal de monde à cette heure matinale : "Les Terroirs" c'est à la base un trail où viennent se greffer les VTTistes, les marcheurs ... Si on arrive par le bon chemin (l'entrée du parc 😉), il suffit ensuite de suivre les panneaux fléchés qui nous conduisent jusqu'à des petits chalets blancs.

Je suis déjà inscrit, ça va donc très vite : on me remet une plaque de cadre (avec n° d'urgence) puis on passe par le chapiteau "p'tit déj." où on nous propose gentillement café, brioche avec pépites de chocolat, beignets nature ou fourrés au chocolat (oui j'ai goûté à tout 😋).

La bouche pleine, je consulte le grand plan en couleurs ainsi que la (longue) liste des produits du terroirs proposés aux ravitos (pas vu d'info sur les dénivelés par contre).

7h31 sur le vélo, c'est parti !


remise des plaques de cadre aux chalets, un chalet par circuit

chapiteau p'tit déj. : brioche avec pépites de chocolat, beignets nature ou fourrés

le plan au départ, avec les 3 parcours proposés (pas vu les dénivelés)


Le parcours
Un parcours varié (bitume et chemins larges, un peu de singles), très proche de celui que j'avais fait en 2017 (mais c'était le 40), beaucoup de tronçons sont d'ailleurs identiques ainsi que l'emplacement des ravitos : c'est très physique pour un début de saison (et surtout lorsqu'on n'est pas vosgien 😉), avec beaucoup de montées (et donc des descentes) dont certaines bien raides.

Par contre ce n'est pas trop technique comparé à d'autres randos du secteur (comme la Rando pour l'Avenir à Chantraine par exemple), même si quelques descentes et singles en devers doivent être négociés avec habilité (ou grande prudence dans mon cas 😁).

A noter en fin de parcours une belle descente VTT signalée comme telle par un panneau "en dur".

les chemins larges sont majoritaires ce matin

le terrain est généralement sec, hormis à quelques endroits comme ici
(Cédric un peu hésitant ce matin 😊! )

les montées sont nombreuses et souvent bien raides

arrivant par la ville, on a une belle vue sur les ruines du château d’Épinal en haut de sa colline
(cette photo et les 3 photos qui suivent datent de 2017 en raison de ma batterie épuisée ce matin,
mais le parcours et le château n'ont pas changé 😁)

au pied de la montée, une plaque sur l'histoire du château

il ne manque que la musique et la "boule qui brille" comme à Haucourt-Moulaine 😁

dernière montée avant d'arriver au parc du château


la liste des produits servis aux ravitos
Le balisage et la sécurité
C'est un peu le point faible de la matinée (il faut bien en trouver un 😁). Le balisage est constitué de fléchage à la peinture orange et de rubalise bancaire blanche et verte.

Il faut faire attention car certaines portions sont communes aux trailleurs qui ont aussi leur fléchage (bleu) et leur rubalise.

De plus, parfois c'est un peu brouillon : avec mon binôme du jour (Cédric, vosgien de la pleine 😉), on s'est égaré 4 fois. Pour moitié c'était assurément de notre fait (on parle et on loupe les changements de direction), mais les 2 autres fois c'était clairement à cause du balisage où morceaux de bois au sol et rubalises mal placés nous ont clairement désorientés.

Côté sécurité, les descentes bien raides sont signalées par des panneaux qui vont bien et les intersections routières dangereuses sont sécurisés par des GO attentifs, voire par la police nationale en fin de parcours dans la ville d'Épinal.


Les ravitos et l'ambiance
Là c'est le top : servis par des GO accueillant, 3 ravitos sur le 30 km, bien garnis avec des produits locaux succulents et de qualité (nourriture comme boisson).

Seul petit bémol, les ravitos sont (mal) situés (comme il y a 2 ans) : au 5eme, 18eme et 23eme km. Le premier ravito arrive donc un peu trop tôt (on ne s'y attarde pas), le deuxième lui vient un peu tard.


superbe !


L'arrivée
32 km (distance qui tient compte de nos erreurs de direction et pb de balisage) et 990 m de D+, ce qui confirme le côté physique. Du monde à l'arrivée où le "chapiteau p'tit déj". s'est transformé en "chapiteau apéro".

Un ver de jus de délicieux jus de pomme avant de repartir, je ne cherche la station de lavage et je ne sais donc pas s'il y en avait une ... Sur mon véhicule, encore plein de flyers, c'est désespérant tout ce papier et cette encre gachés et aussitôt jetés à la poubelle, alors que toutes les randos sont sur internet (agenda Nafix) ...



oui c'est bien ce que j'ai ressenti dans les cuisses ce matin 😁


Conclusion
Le beau temps, un terrain presque sec, un parcours varié et physique pour un début de saison et surtout une très belle organisation, malgré c'est vrai un balisage "un peu en retrait" (mais rien de grave comme l'an passé).

A titre personnel, je regrette juste de ne pas avoir pu m'attarder un peu plus aux ravitos car je recevais du monde à la maison ...


 Le compte-rendu du 40 km par Goupil                         

Pour ma part, j'ai fait les 40 km VTT des Terroirs et j'ai vraiment apprécié le parcours vigoureux, le temps ensoleillé et les ravitaillements copieux et délicieux (en particulier les produits locaux : charcuterie et fromage).

Je suis d'accord avec les points positifs et négatifs du compte-rendu de Zovf. J'ajouterais que le cadeau offert n'était pas extra (gourde en plastique transparent un peu moche - commentaire de Zovf : bizarre je n'ai rien eu moi - ), on aurait pu s'en passer et peut-être économiser 50 c sur l'inscription.

De plus, l'unique jet d'eau n'était pas indiqué et fort loin du point d'arrivée. Je n'en ai pas eu besoin cette fois-ci car le temps était sec et le terrain très peu boueux. Un coup de brosse a suffi à décrasser le vélo avant de rentrer.

Quant au balisage, nous l'avons trouvé un peu léger par endroit, voire insuffisant. D'autres vététistes rencontrés en chemin ont eu quelques difficultés à suivre le tracé et certains ont manqué une boucle de 10 km sur le parcours de 40 km. Je ne me suis pas perdu cette fois-ci.

Mon impression générale est bien meilleure que l'an dernier. Il faut dire que je n'ai pas subi de désagréments cette fois-ci et que je me suis bien éclaté. Je ne regrette pas ma participation cette année, mais constate que les problèmes de balisage restent d'actualité, hélas !


La synthèse

 😊 On a aimé                                            
Les superbes ravitos avec des produits locaux et de qualité
Le côté physique (on est venu pour suer !)
L’organisation d’une manière générale
La découverte des produits locaux
Le parc et les ruines du château
Un VAE Moustache à gagner
Le ravito "apéro" à l'arrivée
Le p'tit déj. au départ
La plaque de cadre
Le beau temps
Les Vosges
L’accueil
Le soleil
                                                                                                                                                
 😕 On a moins aimé                           
La majoration de 65 ct pour règlement par carte bancaire (abusif)
Le cadeau (gourde en plastique un peu moche)
Le balisage un peu brouillon voire hésitant
Les portions communes avec le trail
Pas de cadeau pour tout le monde ?
Les flyers sur le pare-brise


Couleur du 30 km
 - Critère technique
★★ - Critère distance (réelle)
 - Critère dénivelé positif (réel)

Le parcours : 
★★★ - Difficulté technique adaptée au parcours choisi
★★★ - Difficulté physique adaptée au parcours choisi
★★★★★ - Terrain et panorama
★★★★ - Côté ludique

L'organisation : 
★★★ - Information et inscription
★★★ - Ravitos et accueil
★★★★★ - Balisage et sécurité
★★★★★ - Tarif et bonus
afficher / masquer le détail des critères couleur et de notation

Si vous souhaitez vous aussi publier votre compte-rendu, utilisez ce formulaire.


***

2 commentaires:

  1. D'année en année, cette rando des Terroirs semble être devenue une affaire qui roule au point d'être devenue immuable… les qualités comme les petits défauts.

    Le balisage : c'est un peu idiot, ça tient à pas grand-chose, il est pourtant bon dans l'ensemble (panneaux, rubalise) mais avec quelques changements de direction mal signalés (dès le premier passage sous la voie rapide, ça jette un froid), pour cause de peinture trop vite effacée sur les chemins, forcément ! Bon sang, s'il manque ici ou là un arbre pour un panneau, mettez donc des piquets !

    Les ravitaillements… fluctuants, somptueux par moments (presque trop), un peu dégarnis à d'autres : le premier encore et toujours dès le 5ème km, c'est trop dommage, on n'a pas le temps d'avoir faim. Le 3ème, quand j'y suis passé, il restait surtout des montagnes de popcorn à la bergamote (original, en tout cas)... et une heure plus tard, une quinzaine de retardataires ont vu arriver le fourgon frigorifique rempli de victuailles et de bière et ils ont pu faire bombance avec les GO qui ne l'avaient pas volé. Mais bon, du parcours qui a lui aussi très peu bougé, je me souvenais de toute façon qu'il y aurait encore quelques bons coups de cul après ce troisième et dernier ravito…

    Le prix, on n'en parlera pas trop comme d'un défaut : ici, c'est comme ça, on vient pour la gastronomie presque plus que pour le sport. Étrange expérience de diététique sportive que le gandeuillot dès le 15ème km, remontées parfumées garanties pendant les 10 km suivants (vous ne connaissez pas le gandeuillot ?... Word non plus, mais Wikipédia si). Globalement, l'enjeu était plus de ne pas trop s'empiffrer que de se maintenir à l'abri de l'hypoglycémie, mon compteur m'annoncera 1650 Kcal consommées mais je serais curieux de savoir combien j'en ai absorbées. D'habitude en tout cas, je me jette sur les saucisses à l'arrivée, mais ici, après l'ultime stand apéro, j'ai pu repartir calé (mentions particulières pour la terrine de truite, la terrine d'agneau et son chutney de bluets, les pickles de légumes, le vrai bon jus de vraies bonnes pommes).

    Mais du sport quand même, faut pas croire, avec ce 40 km plutôt nerveux, typé cross-country techniquement pas difficile mais avec de sacrées montées bien sélectives que je n'ai pas toutes finies en selle. 950 m de D+, à peine plus que le dimanche précédent à Faulquemont, mais on sent la différence. Encore et toujours, je regrette l'absence d'un 60 km sur ce joli terrain, mais ça aussi, je crois que ça ne changera pas, et c'est bien dommage car la manifestation dure de toute façon tard dans l'après-midi.

    Pour finir, détour par le marché des producteurs (sac de course prévu plié dans le petit sac à dos de vélo !), pour alourdir ma note, mais de bon cœur vu que ce ne sont que des bons produits et de sympathiques producteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et on lit toujours tes commentaires avec gourmandise ! merci Nicolas

      Supprimer