dimanche 5 mai 2019

La Deuille (Sexey-aux-Forges le 05/05/19) : glissante

Organisateurs : FOYER RURAL VTT SEXEY AUX FORGES
Site internet : ?
Email : bernard.triot@wanadoo.fr

Départ : Sexey-aux-Forges (54),
salle polyvalente, dès 7h30

4 parcours VTT proposés : 15, 20, 40 et 58 km

Météo : soleil et nuages
Températures : 4° vers 7h30, 10° en fin de matinée
Etat du terrain : humide, souvent glissant

Tarif : 6 euros


La présentation des organisateurs sur Nafix VTT Lorraine 
* VTT : 4 parcours possibles en étoile, 1 parcours familiale de 12 km
* Marche : 10 - 15 km


 Le compte-rendu du 37 km par Zovf                         
(Zovf : "randonneur du dimanche", 23 randos en 2018, adepte des 35 km, aime les parcours ludiques et variés, avec du dénivelé, un peu de technique mais pas trop, apprécie également les beaux panoramas et notre patrimoine historique.)

Pour ma 9eme rando de l'année, ce matin direction Sexey-aux-Forges, village situé dans le département de Meurthe-et-Moselle, au sud-ouest de la ville de Nancy, sur un ancien bassin sidérurgique (source : Wikipédia).

un GO est là pour expliquer le principe du ravito central qu'on rejoint,
il manque les dénivelés ... et déjà on a du mal à lire les rubalises 😁
J'y reviens ce matin avec le souvenir d’une très belle rando faite l'an passé (voir le compte-rendu 2018 d'Evo Decomp et le mien), une rando bien organisée et proposant un parcours varié et dynamique, bien plus intéressant que ce qu'on avait connu les années passées.


Le départ
J'arrive à Sexey après 7h20 en venant de Pont-Saint-Vincent, on ne peut pas louper le lieu de rendez-vous en bordure de route principale, où des GO guident les arrivants vers le grand parking herbeux habituel.

Dans la salle, un grand plan en couleur (sans les dénivelés) présente les différentes boucles avec en prime les commentaires bienvenus d'un GO. Ce n'est pas superflu en effet, puisque comme l'an passé, les 2 grandes boucles (avec variante pour la seconde) gravitent autour d'un ravito principal qu'il faut rejoindre en premier lieu.

Paiement des 6 euros, remise d'un bracelet fluo avec numéro d'urgence, pas vu de p'tit déj. par contre (il est 7h30, probablement pas encore installé).

7h33 sur le vélo, il ne fait pas chaud, seulement 4°, ça remontera doucement pour atteindre 10° en fin de matinée.


bracelet avec numéro d'urgence remis au départ


Le parcours
Je choisis de faire la première boucle qui passe par la Deuille, un secteur que j'apprécie pour sa beauté et son single "incontournable". Ensuite on verra en fonction de l'horaire.

- Boucle "Départ VTT" : cette partie de 9,6 km annoncés permet de rejoindre le ravito central à partir duquel on peut s'élancer vers les différentes boucles ou le retour (pour le circuit familial). On sort rapidement du village pour rejoindre les premiers chemins larges et montants, afin de prendre un agréable chemin bien connu en direction de Pont-Saint-Vincent. Un peu à l'image de la matinée, ce n'est pas très technique, assez roulant, la progression étant surtout ralentie par l'état du terrain très glissant, sans être excessivement boueux. On quitte le chemin, première montée un peu raide et on se retrouve sur le plateau encore dans le brouillard. Ensuite, sur chemin forestier généralement légèrement descendant, ça roule vite jusqu'au ravito central.

- Boucle "B01 La Deuille" : cette partie de 21,3 km annoncés n'est pas déplaisante, assez variée, et comme la première partie, ce n'est jamais très technique et plutôt roulant. Cette partie vaut surtout pour le long single où l'on remonte la Deuille asséchée, le secteur naturel est magnifique, mais c'est vrai qu'on prend moins de plaisir que l'an passé à cause du terrain très glissant. Dans certains passages en devers, il est difficile de rester sur le vélo tellement ça glisse. Au bout de la remontée de la Deuille, c'est dommage, on peut passer à côté de la source sans la voir (résurgence du Larot) : on aurait aimé voir un petit panneau d'info. à cet endroit 😉. On remonte tranquillement jusqu'au ravito en prenant le joli single (et toujours très glissant) de la Croix des pestiférés, là aussi on peut passer sans la voir, dommage ...

De retour au ravito central, j'ai déjà + de 33 km au compteur (3 km de plus que prévu, compte tenu des problèmes d'orientation dont je vais parler ensuite), et avec ce terrain dégradé, je décide de terminer en prenant la retour familial de 4 km.

- Boucle "Retour familial" : cette partie de 4,1 km annoncés est constituée essentiellement de descentes, sur chemin blanc et single, avant de rejoindre la route de la ferme des Gimeys, quelques coups de pédales puis on arrive à Sexey en passant sous l'arche du magnifique manoir médiéval du village.

sur chemins larges ou singles, c'est toujours glissant

une belle montée qui réchauffe, il ne fait que 4° à 7h30

le plateau reste dans la brume, brume qui sera rapidement chassée par le soleil ... avant le retour des nuages

passage un peu gras, dans l'ensemble c'est toujours + glissant que boueux


Le balisage et la sécurité
C'est un peu le point faible la matinée, en effet par quatre fois je me suis égaré, record de l'année 😋 :
- première fois en fin de boucle départ, seul, je suis normalement la rubalise pour arriver au superbe lieu dit des "pierrers" ... où je dois bien avouer que je me suis égaré ! Je reviens sur mes pas, il y a des la rubalise à gauche, à droite, même écrasée au sol. J'entends le son d'une voix, c'est un GO qui, rubalises en main, m'explique qu'il rectifie le balisage, source d'erreurs avec les circuits les différents circuits sont très proches
- deuxième fois, quelques km après le ravito sur la boucle B01, avec un VTTiste on se retrouve sur la route qui mène à Bicqueley, au téléphone un GO nous redirige dans la bonne direction, et on récupère assez rapidement la boucle
- troisième fois, quelques km plus loin, dans une montée nous sommes tout un groupe à louper une rubalise, où là il manquait assurément un panneau de direction
- quatrième fois : au début de la boucle "retour familial", il y a de la rubalise partout, plusieurs VTTistes et moi tournons en rond afin de récupérer un panneau de direction.

Au ravito, un GO m'explique qu'il faut bien regarder le type de rubalise : il y a en effet plusieurs types de rubalises différentes, en théorie une par circuit, mais lorsque la rubalise est blanche et emmêlée, difficile de dire de quelle rubalise il s'agit. Par ailleurs contrairement à ce que le plan indiquait au départ et alors que je n'ai en principe par roulé sur la boucle 01, j'ai pourtant suivi de la rubalise rouge pendant un moment ...


superbe lieu dit des "pierrers", que je n'aurai pas dû voir, comme quoi les pbs de balisage ont parfois du bon 😁


Les ravitos et l'ambiance
Un ravito central, avec lard grillé au barbecue, le reste est correct sans plus, mais dévalisé à mon second passage où il y a beaucoup de monde.


L'arrivée
37 km à l'arrivée, il y a du monde, des boissons rafraîchissantes sont servies avec de la brioche, probablement la brioche du p'tit. déj. que j'ai raté à 7h30 😉. Il y a la queue devant l'unique jet d'eau, un second aurait été le bienvenu.


Conclusion
Côté parcours, c'est clair que c'était moins fun que l'an passé, en premier lieu à cause d'un terrain dégradé par les fortes pluies de la veille. N’ayant fait que la boucle B01, je ne peux pas dire si la seconde boucle était plus ludique ...

Côté organisation, ça a surtout péché au niveau du balisage basé sur des rubalises différentes, qui enroulées et avec des circuits tout proche, se ressemblent toutes ...

La synthèse

 😊 On a aimé                                            
Les singles de La Deuille et de la Croix des Pestiférés
Le VTT Rockrider à gagner (pas vu ce matin)
Le secteur de La Deuille toujours superbe
Le bracelet avec numéro d'urgence
Les boissons proposées à l'arrivée
La lard grillé au barbecue
Les GO à l'écoute
Le soleil
                                                                                                                                                
 😕 On a moins aimé                           
Le rapport prix / prestations comparé à Marbache ou Rambervillers (randos à 6 euros)
Pas de panneau d'info. au niveau de la source de Larot et de la croix des Pestiférés
Pas de p'tit. déj. à 7h30 (installé par la suite ?)
La ravito dévalisé au second passage
La queue devant l'unique jet d'eau
Le balisage "multi-rubalises"
Le terrain dégradé


Couleur du 37 km
 - Critère technique
★★ - Critère distance (réelle)
 - Critère dénivelé positif (réel)

Le parcours : 
★★★ - Difficulté technique adaptée au parcours choisi
★★★ - Difficulté physique adaptée au parcours choisi
★★★★ - Terrain et panorama
★★★★ - Côté ludique

L'organisation : 
★★★ - Information et inscription
★★★★★ - Ravitos et accueil
★★★★ - Balisage et sécurité
★★★★ - Tarif et bonus
afficher / masquer le détail des critères couleur et de notation

Si vous souhaitez vous aussi publier votre compte-rendu, utilisez ce formulaire.


***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire